Archives mensuelles : août 2017

Trail : La 6000D le 29 juillet 2017

Ultra trail – La 6000D – 65km et 3500m D+  

  La 6000D Le dénivelé de la 6000D

Le samedi  29 juillet, à 06H00 du matin à Aime, petit village des Alpes, 1500 personnes prenaient le départ de la 28ème édition de la 6000D. Cachés au cœur du peloton, 3 membres de notre club (Cécile, Patrick et Sony)  allaient se confronter à cette épreuve, avec des ressentis bien différents.

Les derniers préparatifs

Cécile, première athlète féminine de la section à s’inscrire sur ce type de course, aura le plaisir de terminer en 12h03mn. Voici son récit de cette demi-journée au milieu des boueux :

« Ce printemps, à la recherche d’un nouvel objectif pour me motiver, j’ai pris la décision de m’inscrire à un grand trail.

Mon choix s’est porté sur la 6000 D, course connue car la première en son genre.

Son départ se trouve à Aime pour monter par les stations de la Plagne en empruntant la piste olympique de bobsleigh.

Nous avons donc pris la direction de la Plagne juste après le 100km de Cléder avec Patrick.

Partir avec son coach n’est pas de tout repos et nous avons enchainé 11 jours de préparation en montagne avec montée (parfois 1000m de D+ voir un peu plus), puis descente en courant !

Sony ne résistant pas à l’envie de participer à ce trail nous a rejoints par le train la veille.

Petite nuit pour moi, ne trouvant pas le sommeil, réveil à 3h45 du matin, puis arrivée sur site à 5h30 pour un départ à 6h.

Grosse pression pour moi avec une ambiance géniale, très masculine (seulement 150 femmes engagées pour 1400 partants) nous prenons le départ avec Patrick qui fera toute la course avec moi, Sony lui est déjà loin devant !!!!

La montée a été difficile, mais je suis restée régulière jusqu’au pied du glacier ou j’ai commencé à fatiguer. La barrière horaire du 36 ème kilomètres passée (juste après le glacier), j’ai été soulagée et pleine d’entrain pour continuer.  Courbi au sommet !  Nous avons attaqué la descente et là, cela a commencé à devenir très dur pour les genoux et les mollets. Les 10 derniers kilomètres ont été les plus difficiles, et les 2.5 derniers les plus longs, avec quelques larmes de ma part !!!!

Nous passons finalement la ligne d’arrivée en 12h03 et là, ce sont vraiment des larmes de bonheur, la joie d’avoir réussi à parcourir ces 65 km avec 3500m de D+.

Merci à Patrick pour la confiance qu’il a eu en moi, et grâce à qui j’ai pu me lancer dans ce défi.

Merci aussi à Sony qui a profité d’arriver 3 heures avant moi (8h43) pour se remettre, et m’encourager sur les derniers mètres.

Magnifique aventure personnelle, défi contre soit même, que je suis déjà prête à renouveler !!! »

VIDEO : Cécile au sommet

Patrick accompagnait Cécile sur cette première participation et aura passé une journée relativement tranquille.

Tant qu’à notre spécialiste du trail, Sony « La Machine », cette course ne fût qu’un entrainement pour son futur grand défi : L’Ultra « L’échappée belle », 144 km et 11100m D+ qu’il disputera le vendredi 25 août.

Championnats de France des 100 Kms à Cléder le 09 juillet 2017

Championnats de France des 100km.    

Pour cette seconde confrontation sur cette délicate distance, Patrick et Sony ont encore choisi l’épreuve support du championnat de France. Certes, il manquait une personne pour la constitution d’une équipe, la médaille de Bronze ne pourra pas être défendue, mais nos deux « mangeurs de bitume » s’étaient entraînés avec détermination pour aller conquérir le record « Club » sur la distance et une éventuelle médaille individuelle.

C’est donc la veille que nous avons investi un charmant petit hôtel au cœur de Roscoff. Logés au second étage, accessible par un petit escalier en colimaçon, nous n’imaginions pas encore la difficulté que nous rencontrions le lendemain, pour monter ou descendre cette terrible montagne.

Au programme de la journée, petit footing pour Cécile et Patrick puis récupération des dossards, en groupe. Ensuite, après un diner pris en commun, nous (Magalie, Cécile, Patrick, Sony et Raphaël) regagnerons nos chambres respectives et tenterons de nous endormir le plus rapidement possible.

Jour J, réveil à 3h00 : petit déjeuner dans la pénombre de le salle à manger de l’hôtel privée d’éclairage, puis nous peaufinons la préparation de nos tenues et faisons un dernier briefing avec notre suiveuse à vélo, Cécile : « c’est sûr, Cécile, tu as tout compris, tu nous rejoins au km 25 avec nos ravitos ?! ».

On cale le vélo dans la voiture, et en route pour Cléder. 30mn plus tard, Patrick et Sony, s’échauffent tranquillement sur la zone de départ.

Un départ très matinal

05H00, Bang !, le départ est donné, après une petite boucle d’un kilomètre dans la ville, on les voit repasser. Ils sont encore fringants, nos coureurs.

La première boucle de 25 km est avalée sans trop de difficultés. Le dénivelé est conséquent mais nos jambes sont encore fraîches, on en reparlera au tour suivant. Cécile est venue nous chercher au 15ème, sans les ravitos, bien sûr ;-)  Elle nous suivra jusqu’à l’arrivée.

La team vers son destin ;-)

Patrick et Sony vont continuer à courir ainsi, pratiquement ensemble jusqu’au 55ème kilomètre, où notre vieil athlète devra, une fois encore, voir « La Machine » se détacher inexorablement. Il ne le reverra plus jusqu’à l’arrivée.

La Machine en mode solo. Pas tant que cela.

Les 25 dernières bornes furent vraiment pénibles pour nos deux athlètes. Ils virent leur espoir de s’emparer du record « Club » s’envoler. Les 850 mètres de dénivelé positif devant y être, aussi, un peu pour quelque chose. Bravo Jean-Batiste, tu le détiens encore !

Malgré cela, Sony et Patrick vont chacun établir un nouveau record personnel sur la distance avec des chronos respectifs de 8h38 et 8h53.

Patrick devient le premier adulte médaillé du club (Bronze) à  un championnat de France.

... Content !!! Voilà, médaillé de Bronze aux championnats de France, catégorie M2.  What else... L'or peut-être !

Mais Sony est toujours devant…

8h38, l'AS de l'ASM !

 

ET QUE LA COURSE FUT DURE !!!

8h53, détruit mais...